Quelques bons conseils « mode » pour ne pas rater son été sur Internet

Adam Eve et la canicule

Ce réchauffement climatique est une véritable aubaine ! Les ventes de réfrigérateurs et autres ventilateurs explosent, les jupes fleurissent dans les métros moites et on entend dire que certains cadres oseraient le short voire même – même – la chemise à manche courte, c’est dire s’il fait chaud.

Pas de doute, l’été est là, avec ses promesses de bronzage, de détente, d’idylles passagères et de primes du mois de Juillet. Internet, à défaut de fondre complètement, dégouline d’arguments rafraichissants pour accompagner ses visiteurs dans cette période hot-hot avec à la clé les promesses d’une saison réussie.

Faut pas croire, les charmes travaillés du réseau des réseaux et les sirènes publicitaires ne me laissent pas froid. C’est pourquoi j’ai décidé, en bon connaisseur de la chose webesque, de vous faire partager mes trouvailles de cet été : mes conseils modes et achats, mes avis produit. Bref, avec cette météo de pub pour déodorant, ne pas vous faire partager tout ça serait un irrémédiable gâchis. Je vous offre donc sans contrepartie mes trésors de la saison à la première personne du singulier, comme tout blogueur mode qui se respecte.

Cet été, je trompe mon mec, lol !

Ca y est, je passe le cap, comme Gabriel, Lola ou encore Antoine ! Ce qui m’a convaincu ? Probablement l’usure du couple, la routine. Je ne sais plus qui disait que dans la grande épopée qu’est la vie, l’amour ne vaut pas bien cher face au calendrier.

Pour moi Gleeden fut une révélation, et puis je dois avouer que l’idée de la pomme est quand même vachement originale. Décidément, ces deux hommes qui ont créé le site extra-conjugal pensé par des femmes ont sérieusement dû plancher pour renouer avec l’éminent concept de la tentation pommesque, fallait quand même y penser. Oui, Gleeden a totalement envahi le métro parisien de ses slogans racoleurs. Je ne pouvais pas y échapper, le site m’a tellement fait d’appels du pied que je suis sur les rotules à guetter la cougar sur mon smartphone en mode mendiant 2.0.

Rhum, pomme pomme pomme

En tout cas, j’espère bien choper autre chose qu’une MST cet été, et je compte vraiment sur Internet pour ça. D’ailleurs, j’annonce dès maintenant que je ferai un billet dédié pour conter mes gluantes rencontres sur le blog du site qui fait jaser les réacs’.

Huile solaire pour les soldes !

Le début de l’été fait écho au début des soldes ! Chouette, j’entends déjà les cloches des promos-magasin dans les rayons bondés de clients collants de sueur. Pas question de me faire avoir cette année, je me lèverai tôt pour chiper avant tout le monde les 200 grammes de tissus à 60 boules qui couvriront mes parties infidèles sur les plages d’Ibiza ou de Deauville, je sais pas encore.

C’est vrai, l’été 2015 rime déjà avec gluant et ça tombe plutôt bien, vu les prix des lubrifiants on va pouvoir faire de sacrées économies pendant nos rencontres Gleeden. Jean-Paul Gaultier a bien pigé la tendance : entre deux pubs pour des billets d’avion, il nous glisse subtilement une visqueuse girafe photoshopée. Attention Jean-Paul ; à trop désapper les modèles on va finir par ne plus avoir de tissu à vendre…

La viande en promotion chez Lafayette

La viande en promotion chez Lafayette

 

Quoi qu’il en soit, c’est une belle performance pour les galeries Lafayette qui vend maintenant de la bidoche au mètre. Belle leçon également pour toutes les femmes qui vont peut-être finir par comprendre que la graisse c’est sur la peau, pas sous la peau.

C’est décidé, en juillet, je deviens un beau-gosse !

C’est pas tout ça, mais pour choper de la visqueuse sur Internet, il va bien falloir que moi aussi je me constitue un corps de rêve. Les parisiens n’auront sans doute pas manqué le matraquage de Slendertone, la marque qui nous rappelle que « le corps idéal est en nous ». Honnêtement, je me suis un peu laissé aller dans les bourrelets ces derniers temps et si un Appolon sommeille en moi, je suis pas contre l’idée de le réveiller à coups de ceintures vibro-massantes.

Le super avantage de ce genre de produits, c’est qu’ils vous évitent les autres solutions comme gober des pilules qui font faire caca toute la journée ou encore faire du sport. Mais il faut vraiment être dingue pour faire du sport avec cette chaleur.

Je suis bonne donc je suis

Je suis bonne donc je suis

Evidemment, il faudra quand même que je pense à renouveler mon abonnement à la salle de sport à la rentrée. Mais ce sera l’objet d’un autre billet, sinon ça va vraiment faire trop de mots en une seule fois, c’est un billet mode, pas un roman de Balzac.

Voilà !

La prochaine fois, je vous parlerai des 5 romans à lire cet été, attention il ne s’agira pas de tous les lire mais juste d’en parler un peu (5 romans en un seul été ! Pfiou !). L’année dernière a été très rigolote à ce sujet : ayant oublié mon Marc Levy à la maison,  j’ai pu l’emprunter au couple à côté de nous sur la plage, même chose dans le train, tout le monde lit Marc Levy, c’est vraiment pratique !

Bref, de quoi parlait-on ? Ah oui, je posterai sur Facebook les photos de moi-même avec un corps de rêve et ma huileuse maîtresse, promis. Je ferai probablement un ou deux jours sans Internet en août – histoire de récupérer – donc ne vous étonnez pas si je ne réponds pas à vos nombreuses sollicitations.

De toute façon, je serai de retour à la rentrée avec un billet sur les fournitures scolaires, la rentrée littéraire et la cuisine japonaise (j’en ai des passions !). En septembre, on pourra aussi se demander si chaleur et publicité riment avec nihilisme et décadence et si… Pffoouu j’ai pas pris un coup de chaud moi ?

3 comments

  1. J’adore.

    Bordel, j’adore, voilà. Tu sais comme j’aime la satire, et c’est vrai. En 2015, en 2016, ça reste toujours vrai. Et ce qui me marque le plus (c’en est presque redondant) c’est le Levy : tout le monde a du Marc Levy entre les mains. Ou du Twilight à l’époque, ou du je sais plus quoi de cette femme qui fait des intrigues/thriller adaptées en téléfilms sur M6. Bref. La minceur à l’extrême, jusque dans la littérature. Et ce, même si les livres peuvent faire 500 pages.
    Il serait bon que les Français, qui sont à moitié obligés de rester chez eux pendant les vacances, repensent l’intérêt de débourser moult thunes pour descendre à Cannes, si c’est pour faire étalage d’un vide intellectuel et physique extrême. La transposition de ton compte en banque n’est pas obligatoire.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>