Vacances : une pause dans votre temps de cerveau disponible

Les jours sont longs, les bureaux de plus en plus vides. C’est l’été. En vérité, l’été n’est pas du tout fait pour se reposer. Luminosité, énergie, etc. font des vacances estivales une période propice… au travail. C’est le temps des récoltes. Mais l’histoire de la civilisation a – assez ironiquement – inversé le cours des choses. Bref, je pars en vacances.

Cet été marquera la fin de la troisième année d’existence du site Mais où va le web ? Je vois déjà venir vos inquiétudes « 3 ans d’amour et puis s’en va ? », et autres peurs viscérales que vous aurez de ne plus savoir où va le web, de ne plus avoir ce phare dans la nuit. Rassurez-vous, je vous ai compris. Je n’ai pas prévu d’arrêter d’occuper votre temps de cerveau disponible. Trois ans, c’est un cap, mais pas un coup d’arrêt. Et c’est surtout l’occasion d’un bilan sur cette dernière année.

Les moments forts :

Des tas de petits moments en fait. Des collaborations un peu partout (Usbek & Rica, Rue89, Street Press, La Quinzaine littéraire, Radio campus, etc.) sous des formats diverses et variés, écrits, interviews, papier. Un grand plaisir de travailler avec tous ces gens.

La création du Mouton Numérique, avec Yaël Benayoun. Comment ne pas citer ce brave Mouton ? En janvier, je commençais l’année avec ce texte : « 2017 doit être l’année de l’humanisme numérique ». La formule est un peu creuse mais le projet – apporter un recul critique au numérique en chair et en os – est bien né. Longue vie au Mouton Numérique !

Auteurs, artistes, entrepreneurs, intellectuels, militants associatifs, ces gens que je ne cesse de rencontrer. Qui font clairement partie de mon paysage aujourd’hui. Certains sont devenus des amis. Beaucoup d’autres des « collègues ». Un enrichissement permanent.

Le fond, la forme :

Mais où va le web ? a bien changé depuis ses débuts. Mais l’esprit reste le même : curieux, critique, décalé s’il le faut, polémique à ses heures. Cette année a été marquée par une certaine ouverture à d’autres textes, à d’autres auteurs.

Yaël BenayounAurélien Grosdidier, Jérémie Poiroux, Michel Juffé et Ariel Kyrou ont écrit cette année sur Mais où va le web ? Leurs participations, toujours de qualité, contribuent à faire grandir le site, à l’ouvrir à de nouvelles perspectives. Merci à eux.

Concernant les analytics :

Je n’ai pas menti, j’ai lâché prise. Et c’est un soulagement qui ne dit pas son nom. J’ai grosso-modo une idée du nombre de visites, mais ce chiffre ne m’intéresse plus tellement. Les éléments cités ci-dessus, collaborations, invitations ou autres, valent tous les indicateurs de performance et en disent bien plus long sur le chemin parcouru qu’une jauge égotique.

En revanche, je peux vous dire que 79 articles ont été publiés cette année, ce qui représente quand même un peu de boulot. Je pourrais y ajouter quelques autres pour Le Mouton Numérique (ainsi que le temps de préparation de débats, que vous pouvez retrouver ici). Mais ça n’intéresse pas grand monde de savoir que je suis devenu hyperactif.

L’année (scolaire) prochaine

Business as usual. Je vais bouquiner un peu cet été, et puis voir ce qui sort à la rentrée. Quelques interviews sont déjà calées, quelques débats également. Le site est ouvert aux contributions, avec le ton et l’exigence que vous savez. Me contacter sur contact[at]maisouvaleweb.fr

Voilà, je reviens en septembre (bon, il y aura peut-être une ou deux petites exceptions…), je vous rends votre temps de cerveau disponible. Mais vous aurez tout le loisir de lire ici les articles que vous avez manqués pendant l’année.

Je vous souhaite à tous de bonnes vacances : éteignez vos bidules électroniques et reprenez une activité normale. Vous retrouverez l’anormal en septembre.

Image en tête d’article : Batman Forever !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *