Qu’est devenue la femme bionique ? Le bluff des puces connectées [sur Rue89]

implant-party-puce sous cutanée

Qu’est devenue la femme bionique un an après s’être fait installer une puce électronique dans la main lors d’une Implant-Party à Futur en Seine ? Enthousiaste à l’époque, la presse ne tarissait pas d’éloge sur le potentiel énorme des puces sous-cutanées qui de la santé au divertissement, allaient révolutionner nos vies.

Clémence, 31 ans, y allait pourtant naïvement, l’esprit ouvert et l’imagination fourmillant d’usages potentiels : payer avec sa main, prendre le métro sans carte ni ticket, démarrer une voiture d’un simple geste. Un an après l’opération, le bilan est pour le moins controversé. J’ai rencontré Clémence à Paris il y a quelques jours, je le raconte sur Rue89.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>