Quoi lire (et offrir) pour réfléchir au coin du feu cet hiver ?

Les fêtes arrivent, peut-être accompagnées de quelques jours pour souffler après une année de labeur. Le moment idéal pour prendre un peu de recul sur vos activités – et si elles sont liées au numérique – sur les transitions – évolutions – transformations – etc. – en cours. Voici quelques éléments de bibliographie subjective : cinq livres récents lus cette année et cinq lignes sur chacun d’entre eux. Pour votre bon plaisir – ou pour offrir (si, si, on peut aussi offrir des essais à noël).

NB : Vous pouvez les commander sur Amazon, mais pour une fois, je suis d’accord avec la ministre du travail qui incite à faire vivre le petit commerce. Sinon, il y a leslibraires.fr. Je précise également que je ne fais aucune hiérarchie entre ces ouvrages.

A la recherche d’une humanité durable

Par Michel Juffé, philosophe. Chez L’Harmattan, 2018

Voici un bouquin à offrir à ceux qui souhaitent « lire de la philosophie mais ne savent pas par quoi commencer », encore mieux si ces personnes s’intéressent à l’écologie, puisque c’est le sujet. Après quelques constats sur l’état du monde, le philosophe Michel Juffé prend ici le temps de ré-expliquer des concepts trop souvent donnés pour acquis : qu’est ce que la nature ? qu’est-ce qu’un être vivant ? Puis entre vigoureusement mais avec clarté – comme à son habitude – dans une critique de la puissance (la rage de posséder, de spolier la nature). Les amoureux de Spinoza, dont l’auteur est spécialiste (et ami fidèle) pourront également s’y lancer sans craindre de perdre une seule page de leur temps.

La grande dépossession. Pour une éthique numérique Européenne

Par Maxime des Gayets, Fondation Jean Jaurès, 2018

Un ouvrage très court (60 pages) qui dressent à grands traits quelques enjeux qui secouent le numérique aujourd’hui. Une bonne entrée en matière pour comprendre ce qu’est la numérisation, qui sont ses acteurs et les batailles politiques qui les animent. La grande dépossession plaide pour un retour de l’éthique – mais ne fait qu’entrouvrir le sujet. Vous aurez sans doute besoin de revenir ici après coup pour creuser ce qui couve derrière cette notion devenue très marketing. Le livre demeure clair, simple et concis. A faire lire à votre copain « qui bosse dans la tech » ou votre cousine qui vient d’entrer en fac.

La grande transformation de l’humanité

Jacques Theys chez FYP, 2018

Un peu plus abstrait peut-être, la grande transformation de l’humanité, sous-titré d’un racoleur « de Sapiens à Deus » et affublé d’une couverture « verte-façon-The-Matrix » n’est pas un essai-fiction de plus, mais une compilation de quatorze textes d’autant d’auteurs qui y partagent à la fois des analyses de la transformation en cours et des visions prospectives. Si vous avez déjà quelques convictions en la matière, certains textes ne vous plairont pas, d’autre oui. Si vous n’y connaissez pas grand chose, c’est l’occasion de confronter un panel d’idées et de visions du futur différentes en un même ouvrage. A offrir aux lecteurs quelques peu avertis qui s’intéressent à la prospective et aux questions de société.

Les idées nouvelles pour comprendre le XXIème siècle

Remi Noyon et Philippe Vion-Dury, chez Allary Editions, 2018

Littéralement à mettre entre toutes les mains Les nouvelles idées pour comprendre le XXIème siècle est un livre d’utilité publique. Les deux journalistes se sont attaqués à petite quinzaine de grands sujets de société parmi lesquels : le revenu universel, le bitcoin, le posthumanisme, le véganisme ou encore le féminisme à l’heure de #MeToo. Chaque sujet est dépecé, explicité avec énormément de pédagogie dans un langage ultra-accessible. Un véritable ouvrage de culture générale que l’on peut prendre par le sujet de son choix – en se laissant l’occasion de la curiosité sur toutes ces thématiques qui a priori, ne nous intéressent pas. Pour tous ceux qui cherchent des clés de lecture sur les questions sociétales, qu’ils soient déjà lecteurs ou non de ce genre d’ouvrages.

Neurocapitalisme Pouvoirs numériques et multitudes

Par Giorgio Griziotti, chez C&F Editions, 2018

Il fallait un ouvrage un peu plus politique à cette liste, politique dans le sens militant. Giorgio Griziotti s’y attèle avec Neurocapitalisme, un ouvrage qui retrace la mutation que connaît le capitalisme avec le numérique, et les effets du numérique sur les corps – et la manière de les contrôler. L’auteur sait de quoi il parle puisqu’il vient du monde informatique et a passé une bonne partie de sa vie dans cette industrie. Quelques passages ardus pour les néophytes, à offrir à un public un peu averti : par exemple votre tante ingénieure mais qui lit aussi régulièrement Mediapart – ou les pages saumon du Figaro, mais c’est un peu plus risqué.

Joyeux noël et bonnes lectures !

1 comment

  1. Pingback: Quoi lire (et offrir) pour réfléchir au coin du feu cet hiver ? Episode 2 - Silicon Valley Edition - Mais où va le Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *