Le Petit Fablab de Paris entame sa levée de fonds !

Pancarte-Le-Petit-Fablab-de-Paris

Je profite de cette semaine pour faire une rapide mention de mes copains du Petit Fablab de Paris dont j’ai déjà parlé il y a quelques mois et qui initient une levée de fonds pour (vous) acheter du matériel.

Comme la page Ulule du Petit Fablab est déjà très clairement complétée, je ne vous refais pas le pitch, mais en résumé ça donne quelque chose de ce genre : « aidez-nous à (vous) acheter une super découpeuse laser pour usiner (vos) créations, ludiques ou professionnelles ».

le-petit-fablab-de-paris-image

Alors je sais bien qu’il y a pléthore de projets à financer sur les sites de crowdfunding (saleté d’économie collaborative !), mais je vais vous donner deux ou trois raisons pour lesquelles cette fois-ci, c’est différent :

1) Je les connais et ils sont sympas

C’est vrai, j’en ai déjà longuement parlé dans ce billet, je me suis totalement immergé dans le Petit Fablab de Paris et je dois dire que l’accueil a été grandiose, on m’a même offert le café et proposé de la pizza. Et ça, ils n’en parlent pas sur leur page Ulule.

2) C’est un fablab sérieux et convivial

Si l’ambiance est détendue, les membres de l’association sont réellement investis et ouverts d’esprit. J’ai vu des groupes de travail motivés, guidés par des coachs passionnés (qui vous apprendront à coder, mais aussi à tricoter). Souvent dans ce genre d’endroit, on n’ose franchir la porte de peur du ridicule, ou encore par manque de connaissances. La technologie a cette fâcheuse tendance à installer entre experts et curieux une forme de violence symbolique (et je ne vise personne). Ce n’est pas le cas au Petit Fablab de Paris, tout le monde est réellement le bienvenue.

3) On n’arrête pas de nous dire que le futur est là, alors investissons

Et je suis bien placé pour en parler, je passe une bonne partie de mon temps à parler ici-même d’économie contributive, d’alternatives aux modes de consommation issus du capitalisme, de modes de déprolétarisation des individus, tout ceci à grand renfort de philosophes, entrepreneurs et artistes très sérieux. Et comme il est important de passer de la description à la prescription, je vous encourage à aller au bout de ces idées qui sont aujourd’hui partagées par beaucoup.

4) On se croisera forcément là-bas un jour ou l’autre

Bon, ça sera plus facile si vous êtes parisien(ne) puisque le Petit Fablab de Paris est à Paris, comme l’indique son nom (86 avenue Philippe Auguste dans le 11ème, pour être précis). Quoi qu’il en soit, comme je fais partie de ces gens qui rêvent de fabriquer du dentifrice et de voir leur concierge s’occuper du compost de tout un immeuble, je compte bien aller moi aussi me familiariser avec ces techniques ancestrales qui nous rapprochent de l’essentiel et nous éloignent d’un avenir bouché.

Bref, c’est par là, je vous remets aussi la vidéo de lancement de la campagne qui vaut le détour. Enfin, que vous participiez ou non, je ne peux que vous encourager à pousser la porte de ce Fablab !

***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>